11 articles avec education

Un nouveau nom et 4,5 millions d'€uros de travaux pour le Collège Les Sources

Publié le

Depuis de nombreuses années, nous luttons pour la rénovation du Collège Les Sources. A l’occasion de la fermeture du Collège Le Ronceray, nous avions négocié avec la majorité départementale, le lancement d’une vaste opération de restructuration de l’établissement.

Une autorisation de programme de 4,5 millions d’€uros est désormais inscrite au budget départemental pour mener à bien ce projet. L’opération de restructuration du collège les Sources concernera les points suivants :

    • Amélioration thermique des locaux (isolation, installations thermique, éclairage) ;
    • Amélioration de l’accessibilité aux personnes handicapées ;
    • Restructuration des locaux pédagogiques, vie scolaire, administratifs et demi-pension ;
    • Création d’un préau.

Le calendrier initial prévoit un démarrage des travaux dans le courant 2020 pour une livraison en octobre 2021. Ces travaux s’effectueront en site occupé, c’est-à-dire que les élèves et professeurs seront présents, pendant un certain temps il n’y aura plus de fabrication de repas sur place, ils seront fournis par la cuisine centrale de la Ville du Mans.

Par ailleurs, nous avons apporté notre soutien au changement de nom de l’établissement qui s’appellera désormais Bérengère de Navarre en souvenir de la Reine d’Angleterre, épouse de Richard Cœur de lion, qui vécu une grande partie de sa vie au Mans où elle fonda l’Abbaye royale de l’Épau. A cette occasion, nous avons obtenu la signature d’une convention entre le Collège et le Centre culturel de la Sarthe gestionnaire de l’Abbaye afin de permettre un accès des collégiens à l’ensemble des manifestations organisées dans ce lieu culturel.

Vue de l'entrée du Collège à partir de la rue Edgar Degas. Les façades sont aux couleurs du blason de la Navarre en mémoire de la Reine Bérengère, originaire de ce royaume pyrénéen.

Vue de l'entrée du Collège à partir de la rue Edgar Degas. Les façades sont aux couleurs du blason de la Navarre en mémoire de la Reine Bérengère, originaire de ce royaume pyrénéen.

Vue depuis la rue Gustave Courbert avec le nouveau préau.

Vue depuis la rue Gustave Courbert avec le nouveau préau.

Publié dans Education

Partager cet article

A la découverte du nouveau Collège Henri Lefeuvre à Arnage

Publié le

Entièrement reconstruit, le collège Henri Lefeuvre, le seul collège public du département doté d'un internat, a été inauguré. Visite guidée.

C'est en présence du Président du Conseil départemental, du Maire d’Arnage et de nombreux collègues, qu’Isabelle COZIC-GUILLAUME et Christophe COUNIL ont participé à l’inauguration du nouveau collège Henri Lefeuvre. Débutés en avril 2017, les travaux se sont déroulés en site occupé et ont consisté en la démolition du collège et en sa reconstruction totale. 

Les travaux se sont déroulés en 6 phases, avec une première mise à disposition en août 2018 du bâtiment pédagogique et de la demi-pension. La rentrée de septembre 2018 s'était ainsi effectuée dans des bâtiments neufs pour les collégiens demi-pensionnaires et externes. Ils se sont achevés avec la livraison en juillet 2019 de l'internat et des quatre logements de fonction. À noter que le collège d'Arnage bénéficie déjà des équipements et de la maintenance déployés dans le cadre du Plan Collège Numérique.

D'une capacité de 500 élèves, extensible à 600, le nouveau collège s'étend sur une surface bâtiment de 5 400 m² et des espaces extérieurs couverts d'environ 850 m². Bien au-delà de la réglementation thermique en vigueur (RT 2012), avec une cible inférieure de 40% par rapport à la RT 2012, il est certifié Haute Qualité Environnementale (HQE), avec 10 cibles sur 14 au niveau très performant, et labellisé Effinergie+ niveau exceptionnel.

Au collège d'Arnage, est créé un internat. Il sera le seul internat public de la Sarthe en collège. À taille humaine avec 20 places, il a été conçu comme un lieu propice aux études, à l'autonomie et à la vie collective. Le Département a perçu des financements de l'ANRU pour cette réalisation. Une petite quinzaine de collégiens devait intégrer l'internat dès son ouverture à la rentrée de septembre 2019.

Plus de soixante entreprises ont été désignées pour intervenir sur le chantier de reconstruction du collège d'Arnage, parmi lesquelles une vingtaine d'entreprises sarthoises. Ce chantier a été également été l'occasion d'accueillir au sein des entreprises, des personnes en réinsertion professionnelle.

A la découverte du nouveau Collège Henri Lefeuvre à Arnage
A la découverte du nouveau Collège Henri Lefeuvre à Arnage
A la découverte du nouveau Collège Henri Lefeuvre à Arnage
A la découverte du nouveau Collège Henri Lefeuvre à Arnage

Publié dans Education

Partager cet article

Retour en images sur l'inauguration du Collège Pierre-Gilles de Gennes

Publié le

Entièrement reconstruit entre 2017 et la rentrée 2019, agrandi et prêt pour les 40 années à venir, le collège Pierre-Gilles de Gennes (anciennement Maroc-Huchepie) a été inauguré mardi 10 septembre en présence du Président du Conseil départemental, du Recteur de l’Académie de Nantes et du Maire du Mans.

Premier des trois collèges métropolitains à être inauguré, avant les collèges d’Arnage et de Coulaines, le collège Pierre-Gilles de Gennes, anciennement Marco-Huchepie, a été entièrement reconstruit en site occupé, avant que l’ancien établissement, en ossature métallique, ne soit détruit.

Au final, le collège est passé de près de 3 000 m² à environ 6 000 m², ce, pour accueillir jusqu’à 600 élèves. Budget des travaux : 16,7 M€ (y compris la dotation en mobilier neuf)

Pierre-Gilles de Gennes : Physicien français né en 1932 et décédé en 2007, il reçut le prix Nobel de physique en 1991 pour ses travaux sur les cristaux liquides et les polymères. Après son prix, il consacrera beaucoup de temps à l’enseignement et à la rencontre des jeunes collégiens et lycéens de France pour leur partager sa passion des sciences et d’un enseignement pratique de celles-ci.

Retour en images sur l'inauguration du Collège Pierre-Gilles de Gennes
Retour en images sur l'inauguration du Collège Pierre-Gilles de Gennes
Retour en images sur l'inauguration du Collège Pierre-Gilles de Gennes
Retour en images sur l'inauguration du Collège Pierre-Gilles de Gennes
Retour en images sur l'inauguration du Collège Pierre-Gilles de Gennes
Retour en images sur l'inauguration du Collège Pierre-Gilles de Gennes
Retour en images sur l'inauguration du Collège Pierre-Gilles de Gennes
Retour en images sur l'inauguration du Collège Pierre-Gilles de Gennes

Publié dans Education

Partager cet article

Internat d'Arnage : notre soutien aux enseignants et parents d'élèves du Collège Henri Lefeuvre

Publié le

Depuis quelques jours, parents et enseignants du Collège Henri Lefeuvre manifestent pour obtenir des moyens suffisants pour assurer correctement la mise en service de l'internat à la rentrée scolaire prochaine. Solidaires de leurs démarches, nous avons saisi les services de l'éducation nationale par courrier et demander au Président du Conseil départemental d'appuyer nos demandes. A suivre ...

Internat d'Arnage : notre soutien aux enseignants et parents d'élèves du Collège Henri Lefeuvre

Publié dans Education

Partager cet article

Le Collège Vauguyon devient le Collège Joséphine Baker

Publié le

Dans le cadre de la fermeture du Collège Le Ronceray, la Direction académique, le Conseil départemental et la Ville du Mans ont engagé une réflexion sur l'avenir du Collège Vauguyon dont les effectifs sont en baisse depuis plusieurs années.

 

Chacun s'est accordé sur la nécessité de donner une nouvelle identité à cet établissement à l'image de ce qui a été fait les années passées à Bellevue et aux Sablons avec les projets développés autour du Collège Léon Tolstoï (enseignement du Russe) et du Collège Costa Gavras (Cinéma).

 

Depuis la rentrée de septembre 2019, le Collège Vauguyon a mis en œuvre un groupe "Arts de la Scène" offrant aux élèves la possibilité de suivre une formation scolaire générale et une formation dans plusieurs disciplines du spectacle vivant (comédie, chant et danse) à l'image de ce qui existe déjà au Lycée Le Mans Sud. Cette formation est assurée par l'Institut National du Music-hall (INM) dont la compétence et le savoir-faire sont désormais bien établis.

 

La démarche a conduit le Conseil départemental, avec notre accord, a proposé de modifier le nom de l’établissement qui deviendra dans quelques semaines le Collège Joséphine Baker qui incarne à la fois le music-hall mais également une figure féminine de la résistance à l’occupation et de la lutte pour l’égalité des droits civiques des minorités ethniques. Un beau symbole.

 

D'origine métissée afro-américaine et amérindienne des Appalaches, Joséphine Baker est née aux États-Unis en juin 1906. Chanteuse, danseuse, actrice, meneuse de revue, elle est souvent considérée comme la première célébrité noire.

 

Tombée amoureuse de la France comme elle l’exprime dans sa chanson « J’ai deux amours », elle prend la nationalité française en 1937 et, pendant la Seconde Guerre mondiale, elle joue un rôle important dans la résistance à l'occupant. Ses activités durant la guerre lui vaudront la Médaille de la résistance française après les hostilités, et quelques années plus tard les insignes de chevalier de la Légion d'honneur, remise par le général Charles de Gaulle.

 

A la fin de la guerre, elle utilisera ensuite sa grande popularité dans la lutte contre le racisme, et pour l'émancipation des Noirs, en particulier en soutenant le Mouvement des droits civiques de Martin Luther King. Elle meurt à Paris en 1975.

Le Collège Vauguyon devient le Collège Joséphine Baker

Publié dans Education

Partager cet article

Une rentrée dans un bâtiment neuf au Collège d'Arnage

Publié le

Débutés en avril 2017, les travaux de reconstruction du collège Henri Lefeuvre à Arnage ont bien avancé. Alors que s'achève la déconstruction des anciens bâtiments, l’équipe éducative prend progressivement possession des nouveaux locaux achevés depuis quelques jours. La rentrée de septembre 2018 s’effectuera donc dans des bâtiments neufs, fonctionnels et de grande qualité.

Nous avons eu le privilège de faire un petit tour du propriétaire ce matin en présence du Président du Conseil départemental et de la Principale de l’établissement.

Pour autant, les travaux ne sont pas achevés. L'année scolaire 2018-2019 sera dédiée à la construction des logements de fonction et de l’internat. L'internat du collège d'Arnage sera ainsi le seul en collège public de la Sarthe. Comportant 20 places, il sera un lieu propice aux études, à l’autonomie et à la vie collective. Le chantier s’achèvera par les aménagements extérieurs en mai-juin 2019.

Pour mémoire, le Collège a une capacité de 500 élèves (extensible à 600) pour une surface de 6 500 m². Construit dans le cadre d’un Partenariat Public – Privé par Bouygues Construction, son coût est de 17,7 M€ (y compris la dotation en mobilier neuf). Près de 60 entreprises ont été désignées pour intervenir sur le chantier de reconstruction du collège d’Arnage, parmi lesquelles une vingtaine d’entreprises sarthoises.

Une rentrée dans un bâtiment neuf au Collège d'Arnage
Une rentrée dans un bâtiment neuf au Collège d'Arnage
Une rentrée dans un bâtiment neuf au Collège d'Arnage
Une rentrée dans un bâtiment neuf au Collège d'Arnage
Une rentrée dans un bâtiment neuf au Collège d'Arnage
Une rentrée dans un bâtiment neuf au Collège d'Arnage
Une rentrée dans un bâtiment neuf au Collège d'Arnage
Une rentrée dans un bâtiment neuf au Collège d'Arnage
Une rentrée dans un bâtiment neuf au Collège d'Arnage
Une rentrée dans un bâtiment neuf au Collège d'Arnage
Une rentrée dans un bâtiment neuf au Collège d'Arnage
Une rentrée dans un bâtiment neuf au Collège d'Arnage

Publié dans Education

Partager cet article

Une nouvelle demi-pension au collège Maroc Huchepie

Publié le

Le collège Maroc - Huchepie au Mans fait partie des 7 collèges sarthois actuellement en reconstruction et une première partie des travaux est déjà terminée. Le bâtiment demi-pension a été livré. C’est le premier collège livré partiellement, moins d’un an après le début des travaux en avril 2017.

Lancés en avril 2017 pour une livraison totale des bâtiments en mai 2019, les travaux du collège Maroc - Huchepie sont d’ores-et-déjà très avancés.

Ainsi, les demi-pensionnaires mangent depuis le début du printemps dans la toute nouvelle demi-pension. Lumineuse et dotée d’une acoustique apaisante, elle offre les conditions idéales pour profiter des repas préparés par les chefs cuisiniers du Département.

Isabelle COZIC-GUILLAUME et Christophe COUNIL ont participé à l’inauguration de ce tout nouvel équipement en présence du Président du Conseil départemental. Il s’agissait de reconstruire l’unité de restauration du collège qui permet à ce jour de distribuer pour le déjeuner, 220 repas, 4 jours par semaine lors des jours ouvrables du calendrier scolaire.

La surface des nouveaux locaux de restauration s’élève ainsi à 720 m², dont environ 50 % au titre des salles à manger et environ 50 % pour la cuisine et ses annexes. Le fonctionnement du service restauration n’a pas été altéré, ni perturbé durant les travaux.

Cette inauguration a aussi été l'occasion de visiter le chantier du bâtiment d'enseignement général qui se poursuit à un bon rythme pour une livraison dans un moins d'un an. L'équipe du Collège nous a également fait admirer les travaux des élèves du quartier et des collégiens qui s'approprient les murs et sols des anciens locaux pour leur donner une nouvelle vie avant leur prochaine destruction ... de l'art éphémère en quelque sorte.

Une nouvelle demi-pension au collège Maroc Huchepie
Une nouvelle demi-pension au collège Maroc Huchepie
Une nouvelle demi-pension au collège Maroc Huchepie
Une nouvelle demi-pension au collège Maroc Huchepie
Une nouvelle demi-pension au collège Maroc Huchepie
Une nouvelle demi-pension au collège Maroc Huchepie
Une nouvelle demi-pension au collège Maroc Huchepie
Une nouvelle demi-pension au collège Maroc Huchepie

Publié dans Education

Partager cet article

Fermeture du Collège Le Ronceray : les raisons de notre abstention

Publié le

Ce vendredi 23 février, sur proposition de Dominique LE MENER, la commission permanente du Conseil départemental de la Sarthe a voté la fermeture du Collège Le Ronceray à la fin de l’année scolaire 2017-2018.

Cette décision n’est pas une surprise dans la mesure où le Conseil départemental en lien avec les services de l’Éducation nationale avait déjà tenté de fermer ce collège. En 2001, la mobilisation des enseignants, des habitants et des élus avait empêché la transformation de l’établissement en Collège expérimental. Plus récemment, en 2010, la même mobilisation avait conduit le Conseil général à revenir sur sa décision de fermer l’établissement. En sa qualité de Conseiller général du canton Le Mans Sud-Est, Christophe COUNIL avait pris une part active dans ces luttes pour permettre au Collège de continuer à vivre.

Depuis 2010, les effectifs du Collège n’ont cessé de diminuer passant de 220 élèves à moins de 150 actuellement. Plusieurs éléments peuvent expliquer cette importante baisse du nombre d’élèves scolarisés au sein de l’établissement mais la principale reste la décision gouvernementale de 2007 d’assouplir la carte scolaire qui a conduit de nombreuses familles à demander et obtenir des dérogations pour scolariser leurs enfants dans d’autres établissements. A la rentrée 2017, seulement 50% des élèves des écoles de rattachement ont été inscrits au Collège.

Le remarquable investissement de l’équipe enseignante, la qualité des projets développés ces dernières années pour modifier l’image de l’établissement n’auront pas permis d’enrayer cette baisse des effectifs qui s’accompagne d’une absence de mixité sociale de plus en plus importante. 

En effet, depuis plusieurs années, on assiste à une augmentation croissante de la part des élèves issus de catégories socio-professionnelles défavorisées qui représentent désormais 9 enfants sur 10. La proportion est de 6 à 7 élèves sur 10 dans les autres établissements REP du Département.

Or, une étude récente commanditée par le Cnesco (Conseil national d’évaluation su système scolaire) met en évidence les effets très négatifs de l’absence de mixité sociale sur les apprentissages des élèves en difficulté et dans la construction des futurs citoyens, qu’ils soient issus de milieux socialement défavorisés ou plus aisés (http://www.cnesco.fr/fr/mixites-sociales).

Les conclusions de cette étude semblent se confirmer dans les données fournies par la Direction académique des services de l’Éducation nationale dans le cadre de la concertation menée ces derniers mois. Ainsi, le DASEN signalent que « les élèves qui réussissent le mieux au collège sont en difficulté au lycée. Ils peinent à passer en première générale ou technologique et passent moins que les autres élèves du département en première professionnelle. Les élèves les plus fragiles semblent seffondrer. Ils éprouvent en effet de sérieuses difficultés à passer en seconde année de CAP. Un nombre important dentre eux se retrouvent dans une autre situation. »

Face à cette situation, il nous appartenait en qualité de Conseillers départementaux du Canton Le Mans 6 d’étudier l’ensemble des options possibles.

Nous aurions pu choisir de lutter avec force contre la fermeture du Collège. Toutefois, les multiples échanges que nous avons eu avec les acteurs du dossier nous ont permis de mesurer la détermination des partisans de la fermeture de l’établissement. Il aurait été vain de lutter contre un mouvement de fond qui a débuté voici plus de 20 ans. Peut-être aurions-nous dû réagir beaucoup plus tôt en pesant pour que les décisions nécessaires au redressement de l’établissement soient prises à temps ?

Persuadé que la faiblesse des effectifs et l’absence de mixité sociale sont devenus au fil des années un frein à la réussite des collégiens du quartier, nous avons considéré qu’il serait irresponsable de notre part de s’opposer brutalement à la fermeture de l’établissement.

C’est pourquoi, nous avons fait le choix d’une démarche plus constructive en exigeant que plusieurs questions soient prises en compte par le Conseil départemental de la Sarthe et par la Direction académique des services de l’Éducation nationale avant de prendre une position définitive.

Nous avons pris part à la réflexion avec le souci permanent de défendre les intérêts des Quartiers Sud et de ses habitants en posant 5 exigences :

1°) Le maintien des moyens pour la réussite des élèves

Nous avons très vite affirmé que les moyens spécifiques dont disposent les enfants des quartiers Ronceray - Glonnières ne pouvaient pas être remis en cause à l’occasion de la fermeture de l’établissement.

Nous avons eu l’assurance que les 5 écoles maternelles et élémentaires rattachées au Collège Le Ronceray restent classées en REP + et puissent ainsi continuer à bénéficier des mêmes moyens.

De même, nous avons eu l’assurance que les moyens spécifiques du Collège Le Ronceray seront redistribués entre les Collèges d’accueil des élèves de l’établissement à la rentrée 2018.

2°) Le libre choix des familles pour scolariser leurs enfants à la rentrée 2018

Afin de permettre aux familles de choisir librement le lieu de scolarisation de leurs enfants, nous avons eu l’assurance que malgré le rattachement officiel des quartiers Ronceray et Glonnières au Collège Vauguyon, les familles auront la possibilité d’obtenir facilement des dérogations pour scolariser leurs enfants dans les autres collèges du canton (Maroc-Huchepie, Les Sources) voire au-delà des limites du canton.

3°) Le déblocage des dossiers de rénovation des autres collèges du secteur

Afin de permettre aux collégiens de l’ensemble du canton d’être scolarisés dans les meilleures conditions possibles, nous avons obtenu que les travaux de rénovation des collèges Les Sources et Vauguyon soient pris en compte dès 2018. Ainsi, lors de la session de décembre 2017, le Conseil départemental a voté un crédit de 5 millions d’€uros pour achever la rénovation du Collège Vauguyon et mener à bien la restructuration du Collège Les Sources.

Par ailleurs, il convient de rappeler qu’à la rentrée 2019, les collégiens du Collège Maroc-Huchepie seront accueillis dans un établissement neuf et moderne.

4°) Le devenir du site

Face à la crainte exprimée que le Collège Le Ronceray devienne une friche urbaine après sa fermeture, nous avons souhaité que la Ville du Mans, Le Mans Métropole et le Conseil départemental engagent une discussion pour lancer une opération de rénovation urbaine permettant la construction de nouveaux logements en lieu et place des bâtiments actuels.

Toutefois, il existe deux préalables à cette réflexion : la déconstruction rapide du Collège pour éviter les désordres et le maintien de son gymnase au bénéfice des habitants des Quartiers Sud. Sur ces questions, nous avons également reçu des assurances de la part du Président du Conseil départemental.

5°) Le soutien aux acteurs du quartier

Le Collège Le Ronceray n’est pas un établissement isolé mais s’inscrit dans un réseau d’acteurs au sein des Quartiers Sud à commencer par la MJC Ronceray, la Médiathèque Sud et le Centre social des Quartiers Sud. La fermeture du Collège ne doit pas conduire à une perte de liens entre les collégiens et les structures du quartier. C’est pourquoi nous avons demandé que dans le cadre du Contrat de ville, le Conseil départemental et l’État soient attentifs aux projets de ces structures pour continuer à toucher le public collégien.

Enfin, dans les derniers jours, sensibles aux arguments des personnels et des parents d’élèves nous avons pesé pour éviter une lente « agonie » de l’établissement du fait d’une fermeture sur deux années scolaires.

*

*   *

Pour autant, nous nous sommes abstenus au moment du vote sur la fermeture du Collège Le Ronceray pour trois raisons principales :

  • L’absence de prise en compte des demandes passées pour revitaliser cet établissement et empêcher la fuite des familles.
  • L’absence d’une étude globale au plan départemental. Nous considérons que le Collège Le Ronceray ne peut pas être le seul établissement concerné par cette réflexion. Si un collège à 150 élèves n’est plus viable en zone urbaine, pourquoi le serait-il en zone rurale ?
  • La nécessité de rester vigilant car de nombreuses questions pratiques se posent notamment en termes de moyens pour poursuivre le travail engagé dans les deux réseaux d’éducation prioritaire des Quartiers Sud. A ce sujet, nous adresserons rapidement au DASEN, une lettre lui demandant des précisions sur l’ensemble des aspects soulevés lors des multiples échanges avec les acteurs de ces réseaux.

Soucieux de défendre l’intérêt des Quartiers Sud et de ses habitants, nous resterons à leur écoute pour faire en sorte que la fermeture du Collège Le Ronceray, aussi douloureuse soit-elle, puisse être également le moyen de renforcer les moyens au service de la réussite éducative de tous les élèves.

Publié dans Education

Partager cet article

Visite de chantier au Collège Maroc-Huchepie : la restauration scolaire livrée en février 2018

Publié le

Le Collège Maroc‐Huchepie au Mans, fait partie des 4 collèges avec Henri Lefeuvre à Arnage, Jean Cocteau à Coulaines et Marcel Pagnol à Noyen-sur‐Sarthe dont les restructurations sont menées dans le cadre d’un contrat de partenariat.

Le nouveau collège d’une capacité de 600 élèves sera entièrement construit pour la rentrée 2019. Les travaux qui ont démarré dès cet été avancent à grande vitesse. Un premier bâtiment est sorti de terre.

En présence de Dominique LE MENER, Président du Conseil départemental et de plusieurs collègues nous avons participé à une visite de chantier jeudi dernier. Le premier bâtiment, construit en un temps record en lieu et place d’anciennes classes préfabriquées, contiendra le restaurant scolaire qui, dès février 2018, accueillera tous les collégiens de l’établissement.

La construction du bâtiment pédagogique débutera en mars 2018 après la démolition de l’ancienne cuisine et de la restauration. Sa livraison est prévue en avril 2019 permettant alors la démolition des anciens bâtiments d’enseignement puis la réalisation de la cour, du parking et du plateau sportif en juin 2019. Les travaux seront terminés pour la rentrée de septembre 2019.

Le collège Maroc‐Huchepie sera certifié Haute Qualité Environnementale (HQE), avec 10 cibles sur 14 au niveau très performant et labellisé Effinergie+ niveau exceptionnel, engagement énergétique du groupement qui va bien au‐delà de la réglementation thermique en vigueur (RT 2012).

Les premières entreprises ont été désignées. Au collège du Maroc-Huchepie, MCM (Montfort‐le‐Gesnois, 72) a été retenu pour les travaux de désamiantage, Colas pour les Voiries‐Réseaux‐Divers (Champagné), GLOT pour la charpente bois (Montfort‐le‐Gesnois), CMD pour les revêtements de sols durs (Rouillon), SCETEC pour l'électricité (Le Mans), SARL Structura Le Mans pour les aménagements provisoires(Champagné), OTIS (Allonnes, 72) pour les appareils élévateurs. D’autres entreprises locales seront mobilisées dans le cadre des futures consultations.

Visite de chantier au Collège Maroc-Huchepie : la restauration scolaire livrée en février 2018
Visite de chantier au Collège Maroc-Huchepie : la restauration scolaire livrée en février 2018
Visite de chantier au Collège Maroc-Huchepie : la restauration scolaire livrée en février 2018
Visite de chantier au Collège Maroc-Huchepie : la restauration scolaire livrée en février 2018
Visite de chantier au Collège Maroc-Huchepie : la restauration scolaire livrée en février 2018
Visite de chantier au Collège Maroc-Huchepie : la restauration scolaire livrée en février 2018
Visite de chantier au Collège Maroc-Huchepie : la restauration scolaire livrée en février 2018
Visite de chantier au Collège Maroc-Huchepie : la restauration scolaire livrée en février 2018
Visite de chantier au Collège Maroc-Huchepie : la restauration scolaire livrée en février 2018

Publié dans Education

Partager cet article

Manque de profs au Collège Vauguyon, notre courrier au Directeur académique

Publié le

Un poste de professeur de latin vacant depuis la rentrée, un enseignant d’allemand absent depuis début septembre et un de mathématiques depuis le 9 octobre, non remplacés. Cela fait beaucoup pour un seul Collège.

C’est la raison pour laquelle nous avons saisi les services de l’Éducation nationale pour l’alerter sur cette situation.

Publié dans Education

Partager cet article

1 2 > >>